Stage d’été

À jour en Mai 2018

Écrit par les experts Ooreka

Le stage d'été est une démarche dynamique pour compléter sa formation scolaire.

Les stages d'été permettent d'acquérir de solides compétences et de mettre en application vos connaissances qui doivent être en cohérence avec votre formation.

Pourquoi faire un stage d'été ?

Jeune homme devant ecran collegues en fond

Le stage d'été a plusieurs avantages :

  • il a pour principale mission de parfaire ses connaissances dans son futur métier ;
  • il est utile, voire indispensable pour l'obtention d'un diplôme ;
  • le stagiaire est plongé dans le milieu professionnel : de nouvelles compétences acquises seront, pour lui, un atout majeur lors de la recherche d'un premier emploi ;
  • il peut compléter une formation comme : un Bac en alternance, un BTS en alternance, un Master en alternance ;
  • il est aussi possible d'effectuer son stage à l'étranger.

Cependant, le stage d'été est différent du job d'été :

  • Pour un stage d'été, vous gagnerez moins d'argent, mais vous serez plus rapidement opérationnel quand vous devrez affronter le marché du travail.
  • On fait appel, plus particulièrement, au job d'été pour gagner de l'argent durant ses vacances. Contrairement au stage d'été, le job d'été concerne plus souvent des petits boulots en tourisme, hôtellerie, restauration, commerce, etc.

Quelle différence entre stage d'été et job d'été ?

La différence entre le stage d'été et le job d'été se situe au niveau de la législation.

  • Pour le job d'été, vous bénéficierez d'un contrat de travail (CDD) avec une période d'essai. Vous paierez des cotisations sociales qui seront déduites de votre salaire brut.
    • Au terme de votre contrat, l'employeur vous remettra un certificat de travail, une attestation Pôle emploi et un solde de tout compte.
    • Votre rémunération ne sera pas inférieure au SMIC.
    • Vous toucherez la prime de précarité et les congés payés à la fin de votre contrat.
    • En revanche, pour un contrat saisonnier, vous ne toucherez pas la prime de précarité.
  • Pour un stage d'été :
    • Vous ne signerez pas de contrat de travail, mais une convention de stage.
    • Vous toucherez une indemnité au minimum fixée à, pour tout stage de plus de 2 mois, 15 % du plafond horaire de la Sécurité sociale soit 3,60 € de l'heure (554,40 € pour 154 heures de stage).

Bon à savoir : les moins de 26 ans ne paient pas d'impôt sur les salaires perçus pendant les études ou pendant les périodes scolaires dans la limite de 3 mois de SMIC pour une année.

Comment trouver un stage d'été ?

D'une part, il faut préparer un dossier de candidature plusieurs mois avant l'été. Celui-ci intégrera :

D'autre part, il faudra sélectionner les entreprises qui seront susceptibles de proposer un stage qui prolongera votre formation. Les candidatures spontanées sont généralement appréciées des recruteurs, car elles prouvent votre détermination. Bien entendu, il est préférable d'envoyer votre dossier de candidature à plusieurs sociétés.

  • Ultérieurement, votre candidature retiendra l'attention d'une entreprise, vous passerez donc l'entretien de recrutement de stage.
  • Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important de bien le préparer en définissant vos besoins et vos attentes qui doivent être en cohérence avec ce que recherche le recruteur. Chacun devant trouver un intérêt commun à la réalisation de ce stage.

Vous pouvez aussi trouver des stages :

  • en faisant appel à vos différentes relations ;
  • lors de visites dans les forums et/ ou les salons ;
  • sur internet ou dans la presse ;
  • près des bureaux ou des organisations d'étudiants, anciens élèves, etc.


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !